Alors que les Américains retrouvent leur appétit pour les vacances, la start-up montréalaise de voyages Hopper Inc. a levé un investissement de 175 millions de dollars américains qui servira à élargir son équipe et ses services fintech.

Le financement, qui valorise la société à 3,5 milliards de dollars américains, a été mené par GPI Capital, avec la participation de Glade Brook Capital, WestCap, Goldman Sachs Growth et Accomplice.

Hopper suit les devis d’hôtels et de billets d’avion et utilise l’intelligence artificielle pour prédire si les utilisateurs doivent réserver un voyage ou une chambre maintenant, ou attendre que le prix baisse. Elle est passée d’une agence de voyage à un acteur de la fintech qui vend des assurances annulation aux voyageurs, et leur permet, contre rémunération, de geler le prix d’un vol pendant plusieurs jours. Le cofondateur et chef de la direction de Hopper, Fred Lalonde, a déclaré au Globe and Mail que 70 pour cent des revenus de l’entreprise provenaient des services fintech.

« Ce qui motive tous les résultats que nous voyons maintenant, c’est la fintech [pivot] que nous avons lancée avant la pandémie, puis sur laquelle nous nous sommes concentrés en 2020. »

L’entreprise développe également son activité Hopper Cloud, un produit en marque blanche qui permet à d’autres entreprises, y compris des concurrents, d’accéder à ses services fintech.

« La demande est complètement folle », a-t-il déclaré. « Nous avons essentiellement des accords signés sur tous les continents sauf l’Antarctique en ce moment. »

BuildDirect.com sera coté à la Bourse de croissance TSX, quatre ans après avoir déposé une demande de protection contre les créanciers

ECN Capital de Steven Hudson vendra son activité de financement de rénovation domiciliaire pour 2 milliards de dollars US

Le financement est un signe d’optimisme de la part des investisseurs quant à la reprise de l’industrie du voyage. Lorsque la pandémie a transformé les aéroports en villes fantômes et que les voyages ont été interrompus, Hopper a licencié ou mis en congé la moitié de son personnel et a été inondé de plaintes de clients. En mars, M. Lalonde a qualifié le scénario d’« apocalypse de zombies ». Il a déclaré que cela s’était depuis transformé en ce qu’il appelle un « supercycle du voyage » aux États-Unis, entraîné par la demande refoulée de vacances et la croissance des comptes d’épargne.

Malgré la variante Delta du coronavirus – qui est plus transmissible et entraîne des cas plus graves de COVID-19 que les versions précédentes – M. Lalonde a déclaré que l’entreprise avait connu mardi la meilleure journée de vente de son histoire.

« L’élan est là parce que les consommateurs sont de retour », a-t-il déclaré.

En mars, Hopper a levé 170 millions de dollars US lors d’un tour de table mené par Capital One Financial Corp., et la société était évaluée à 2 milliards de dollars US.

CHRISTINNE MUSCHI/LE GLOBE ET LE MAIL

By admin

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *