کنکوردیا و شرکت اریکسون

Concordia et Ericsson Canada s’associent pour intégrer et améliorer la recherche et le développement en IA appliquée

Des centaines d’employés d’Ericsson Canada auront l’occasion d’améliorer leurs compétences technologiques en intelligence artificielle (IA) et en apprentissage automatique (ML) grâce à une collaboration avec une équipe de chercheurs spécialisés et d’étudiants diplômés de l’École d’ingénierie et d’informatique Gina Cody de Concordia. des Arts et des Sciences.
La formation donnera à la cohorte un nouvel ensemble d’outils pour mettre en œuvre des projets d’IA chez Ericsson. La formation sur mesure, co-développée avec l’accélérateur mondial d’intelligence artificielle (GAIA) d’Ericsson, consiste en des conférences et des cliniques de projet qui couvrent le big data, la programmation, l’apprentissage automatique, l’apprentissage en profondeur et l’infrastructure.
« La technologie évolue rapidement en première ligne, et il est essentiel que notre main-d’œuvre possède les compétences appropriées pour que notre industrie et notre entreprise restent compétitives dans une économie mondiale », a déclaré Paul Baptista, responsable de la recherche et du développement à Montréal pour Ericsson Canada.

Notre partenariat de longue date avec l’Université Concordia est essentiel pour combler l’écart et fournir à notre main-d’œuvre des outils pour les aider, ainsi que l’entreprise, à se développer.

Les chercheurs de Concordia collaboreront avec les employés d’Ericsson

Apprentissage collaboratif tout au long de la vie
Au-delà d’une opportunité passionnante de développement professionnel, le programme promet une occasion unique et sans précédent pour les experts en science des données d’échanger des connaissances.
Les chercheurs de Concordia collaboreront avec les employés d’Ericsson sur des projets dans des cliniques sur mesure pour appliquer leur apprentissage en temps réel. Alors que dans un cadre traditionnel, les étudiants assistent aux cours pour apprendre des concepts, puis retournent au travail et appliquent ces nouveaux concepts, ce programme leur permet d’apporter leurs défis de travail en classe, où les professeurs adaptent les concepts pour apporter des résolutions.
Ce projet de collaboration unique n’aurait pas été possible sans l’expertise de l’équipe d’apprentissage tout au long de la vie de Concordia, qui a aidé de la conception pédagogique et de la gestion de projet au soutien aux partenariats et au service à la clientèle.
« Cela montre à quel point une équipe dévouée de professionnels de haut niveau spécialisés dans les formations personnalisées de l’industrie change la donne », déclare Isabel Dunnigan, vice-présidente associée de l’apprentissage tout au long de la vie à l’université. « Cela témoigne du fait que Concordia est une université de nouvelle génération : nous pouvons créer des opportunités de perfectionnement adaptées et accessibles dans tous les contextes. »
Parmi l’équipe de Concordia se trouve Tristan Glatard, professeur agrégé au Département d’informatique et de génie logiciel et titulaire de la Chaire de recherche du Canada (niveau II) en infrastructures de mégadonnées pour la neuroinformatique.
« Je suis vraiment enthousiasmé par ce programme. J’ai vraiment hâte d’explorer des projets d’IA appliquée avec les employés d’Ericsson », déclare Glatard. « Grâce à cette formation, Ericsson et Concordia font sortir l’IA du laboratoire et le font entrer dans le monde réel.

Un écosystème d’IA unique

Ericsson a tiré parti de l’écosystème d’IA de Montréal, l’un des plus avancés au monde, pour accélérer l’exécution de la stratégie ciblée d’Ericsson en utilisant les technologies d’IA et d’automatisation pour créer des produits et des services intelligents et axés sur les données.
En plus des équipes dédiées de GAIA et des scientifiques des données qui travaillent sur l’IA et le ML, ce programme dotera les experts 5G et sans fil d’Ericsson à travers le Canada d’outils d’IA et de ML.
Les partenariats intersectoriels comme celui-ci sont courants à Montréal, où un réseau d’entités privées, de centres de recherche, d’universités et de startups à fort potentiel est bien implanté. Au centre de cette collaboration se trouve Scale AI, un consortium montréalais soutenant l’accélération de l’intégration de l’IA dans toutes les industries et principal bailleur de fonds de la formation Concordia-Ericsson.
« Nous améliorons les compétences de notre personnel actuel afin qu’il puisse intégrer l’IA dans les produits et services qu’il prend en charge », explique Anders Caspár, directeur des relations de recherche externes chez Ericsson. « En faisant des praticiens de l’IA appliquée grâce à une formation personnalisée comme celle-ci, nous pouvons retenir des personnes très talentueuses qui comprennent nos défis existants et notre culture d’entreprise. »

Partenariat pour l’avenir

Ericsson, un leader mondial des technologies de l’information et de la communication, comprend la puissance et l’applicabilité de l’IA aux réseaux 5G. En mettant l’accent sur la poursuite de la mise en œuvre de l’IA dans la 5G, l’entreprise a créé en 2019 son GAIA, un pôle d’innovation à Montréal axé sur la recherche et le développement en IA et en automatisation pour tirer parti de technologies innovantes et créer des systèmes intelligents et robustes basés sur les données pour l’automatisation, l’évolution et la croissance.
Ericsson Canada et Concordia partagent une longue histoire de collaboration universitaire et industrielle. En 2020, Concordia, Ericsson et ENCQOR 5G ont créé une nouvelle Chaire de recherche industrielle en Cloud et Edge Computing pour la 5G et au-delà, qui vise à augmenter les performances du réseau 5G en s’appuyant sur les technologies de Cloud et Edge Computing et sur l’IA. La chaire est détenue par Roch Glitho, professeur et expert en réseau cloud à la Gina Cody School.
En 2019, Concordia et Ericsson, ainsi que le Natural Sciences and Engineering Research Council of Canada, a fondé la Chaire de recherche industrielle sur la sécurité des réseaux définis par logiciel et la virtualisation des fonctions réseau, réunissant l’industrie et le milieu universitaire pour renforcer de manière proactive la cybersécurité pour les réseaux du futur.
« La collaboration avec l’industrie est la pierre angulaire de l’innovation que nous produisons à l’École Gina Cody », explique Mourad Debbabi, doyen de l’École Gina Cody et Chaire de recherche industrielle senior CRSNG/Hydro-Québec Thales en sécurité des réseaux intelligents.
« La collaboration de nos chercheurs et étudiants diplômés avec des experts de l’industrie fournira aux acteurs de tous les côtés du temps et des efforts concentrés pour favoriser l’innovation et des solutions créatives qui accéléreront l’utilisation de l’IA pour stimuler l’économie. »

By bidar

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.